Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2017

Forum santé, Brives-Charensac, Haute-Loire

2017-11-14-forum-sante-brives.jpg

La Mutualité Française, en partenariat avec d’autres structures de prévention ou de promotion de la santé, organise un Forum Santé ouvert à tout public le mardi 14 novembre 2017 de 14 h à 19 h à la salle de spectacles de la Maison pour tous de Brives-Charensac.
Des stands et des ateliers vous permettront de vous renseigner et de vous informer sur les dépistages, gestes de premiers secours, dons, activités santé, l’alimentation, etc... Plaquette de présentation.
Gratuit.

Renseignements : Davy Dentresangle, Tel. 04 71 06 18 15 / 06 47 87 98 36. Mail : d.dentresangle@mfara.fr et ara.mutualite.fr.

12:50 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0)

Une comédie au Smart-cabaret, Brives-Charensac, Haute-Loire

2017-11-04-smart-cabaret-comedie.jpg

Le Smart Cabaret propose le 4 novembre 2017, à 20 h, la comédie « Les con joints en deux maux » avec Merri et Charlotte Gomez.

Descriptif : « Elle est belle, généreuse et pulpeuse. Fille de pauvre, travailleuse, elle devient journaliste, riche et célèbre.
Il est grand, pervers, fainéant, ancien fils de riche et flambeur. Sans scrupule, il devient politique au plus haut rang. Ils osent tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît disait Audiard. Ils étaient 2 inconnus, les voilà deux "con joints". Le mariage, c'est résoudre à deux, les problèmes qu'on n'aurait pas eus tout seul. Sacha Guitry. Une rencontre explosive et désopilante de deux mondes que tout oppose. Vivront-ils une folle et grande histoire d'humour avec un grand A ? » Plus d’information.

Contact : Smart Cabaret, 58 bis avenue Charles Dupuy, 43700 Brives-Charensac.

12:11 Publié dans Spectacle | Lien permanent | Commentaires (0)

Production d’électricité en questions, Lamastre, Ardèche

2017-11-08-conference-production-electricite.jpg

L’Université Populaire du Vivarais propose la conférence « L’électricité : Quels moyens de production hier, aujourd’hui et demain ? » au centre multimédia de Lamastre le mercredi 8 novembre 2017 à  17 heures. Elle sera animée par Jean-Pierre Barolle, retraité d'Électricité de France.

Présentation : « L'électricité existe bien à l'état naturel: c'est la foudre! L'Homme arrive aussi à la produire artificiellement à l'aide des énergies primaires: bois, charbon, gaz, pétrole, uranium, vent, soleil, eau,... Il existe différents moyens de production de l'électricité dont la mise en œuvre est liée au développement économique d'un État.
Aujourd'hui, plus qu'hier, l'heure est à la maîtrise de l'énergie, à la diversification de ses sources , à une meilleure prise en compte des ressources de la planète, à l'optimisation de ses utilisations et au développement d'un droit à l'énergie. »

Contact : site Internet de l’Université Populaire du Vivarais.

Documentaire « Shâdi », Montpezat-sous-Bauzon, Ardèche

2017-11-04-messicole-documentaire.png

Dans le cadre du « Mois du film documentaire », La Messicole propose la projection du film iranien « Shâdi » le samedi 4 novembre 2017 à 20.30. (Programme complet des projections)

Descriptif : « Téhéran, une troupe de théâtre comique, abandonnée par le pouvoir et chassée de son théâtre, se retrouve à la rue. Émue par le destin des « ouvriers de joie », c’est ainsi qu’on nomme ces comédiens ambulants, Ariane Mouchkine les invite à passer un mois au Théâtre du Soleil. Les artistes du « Siah Bâzi », sorte de « commedia dell’arte » iranienne, pourront créer une pièce à la Cartoucherie de Vincennes. Avant le départ, Shadi, la plus jeune actrice de la troupe, se bat pour obtenir la signature, par son mari, de « l’autorisation de sortie ». Une fois en France, les problèmes sont multiples. Les rapports du metteur en scène iranien, engagé pour la circonstance par la troupe, avec Ariane Mouchkine, sont tendus. Ses soupçons se portent aussi sur Shadi, il lui interdit d’interpréter son rôle de façon séduisante.

La réalisatrice avait déjà signé un documentaire (Siah Bâzi, les ouvriers de joie, sélectionné au Festival d’Amiens en 2005) consacré à l’art de ces comédiens. Elle a repris sa caméra pour suivre les membres de cette troupe, pas toujours soudée, durant leur travail. Ce choc des cultures, véritable confrontation de deux univers de travail si différents, révèle la lourdeur du régime et de la société iranienne. Même si loin du pays, les rapports hommes/femmes sont soumis à de pesantes règles ancestrales. »

Contact : La Messicole, Domaine de Ravagnac, 07560 Montpezat-sous-Bauzon. Tél. : 09 54 29 69 42. Mail : contact@messicole.fr. Site Internet : http://www.messicole.fr/.

02/11/2017

La Vie Matérielle, Lecture-concert, Saint-Pierreville, Ardèche

2017-11-12-st-pierreville-lecture-concert.jpg

« Cécile Coustillac, comédienne & Marieke Bouche, violoniste. Deux femmes. Un pupitre. Les textes. Un violon. Un endroit qui a vécu. Des gens qui les regardent, et qu’elles regardent. »

La communauté de communes vous propose une lecture concert d'extraits de La Vie Matérielle de Marguerite Duras et de Sonates et Partitas de Jean-Sébastien Bach.

« A l'origine de ce projet, une rencontre : celle d'une comédienne, Cécile Coustillac, et d'une violoniste, Marieke Bouche. De cette rencontre naît une envie : raconter ensemble. Avec des mots et de la musique. La Vie matérielle s'impose assez rapidement. La langue de Duras leur parle intimement. La manière qu'elle a de mêler l'intime et l'Histoire.
Les Sonates et Partitas de J.S Bach leur semblent correspondre musicalement à ce qu’elles ressentent du texte. Elles ont envie de mettre en résonance l'univers de l'écrivaine et celui du compositeur. Elles conçoivent cette lecture / concert comme un dialogue.
Un autre désir : jouer dans des lieux chargés d'histoires, dans des maisons, des bâtisses. Des châteaux ? Des granges ? D'anciens ateliers ? Le lieu sera le troisième acteur. Il s'agira de faire entrer en résonance les mots de Duras, la musique de Bach et les murs qui les entourent. La mise en espace s'articulera autour et en fonction du lieu, ici la Fabrique du Pont d’Aleyrac. S'il y a une cheminée, elles y feront un feu. S'il y a des portes, des fenêtres, elles les feront exister. La maison est un thème central dans le livre de Duras. Elle est un lieu de vie, un lieu d'accumulation, un lieu de mémoire, un lieu où les livres s'écrivent.
»

Dimanche 12 novembre 2017 à 16 h à la Fabrique du Pont d’Aleyrac, Saint-Pierreville.
Tarif : 5 €, gratuit pour les moins de 16 ans.
Places limitées, réservation vivement conseillée auprès de L’Office de Tourisme Val’Eyrieux : 04 75 64 80 97.
Renseignements sur http://www.valeyrieux.fr.

16:58 Publié dans Spectacle | Lien permanent | Commentaires (0)