Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2016

Tënk : un site Internet pour les documentaires

2016-10-22-site-internet-documentaires.jpg

De nombreux acteurs du documentaire se sont réunis à Lussas le 18 février 2016 pour donner naissance à une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif). Producteurs, réalisateurs, techniciens ou écoles ont choisi de s'associer afin de diffuser des documentaires d'auteur et de produire très rapidement de nouvelles œuvres avec Tënk.

En déplacement le 25 août aux États généraux du film documentaire, à Lussas (Ardèche), Audrey Azoulay, ministre de la culture, a annoncé le lancement, dès cette année, d’un réseau fédérant les nombreuses initiatives autour de la promotion et de la diffusion du documentaire partout en France et a assisté à la présentation du nouveau service de vidéo à la demande par abonnement Tënk, lancé par les équipes d’Ardèche Images.

Le site Internet de Tënk est actuellement accessible en version "béta": http://www.tenk.fr/.

« L’ambition de Tënk est simple : vous faire (enfin !) découvrir ou redécouvrir des documentaires exceptionnels qui ne rencontraient plus leurs publics, faute de diffusion en dehors des festivals, des écoles et des cercles d’initiés. Films de festival, films rares, grands classiques, création contemporaine, à la marge, internationale, indépendante, tous les documentaires que vous avez toujours voulu voir sans jamais savoir où les trouver… sont sur Tënk ». Extrait du site.

01/04/2015

L’Observatoire de la Haute-Loire, une base de données cartographique et documentaire

2015-04-02-observatoire-haute-loire.jpg

« Les abonnés de ce blog d’informations peuvent être attachés au massif Mézenc-Gerbier sans pour autant ignorer le reste de la Haute-Loire. Si vous êtes dans cette situation, l’Observatoire de la Haute-Loire (http://obs43.fr/) vous intéressera. Initiative privée, sans aucun but lucratif ou commercial, ce portail cartographique adapte le célèbre « geoportail » de l’Institut national de l’information géographique et forestière (plus connu sous l’acronyme IGN) aux réalités de ce département. Récompensé comme tel par l’IGN, lors de son dernier concours Géoportail, dans la catégorie « Services aux citoyens » devant quelques gros concurents professionnels fort dépités de cette initiative « provinciale » !

 

Sans compter les bases de données extérieures sur lesquelles il se connecte, obs43.fr gère un fond propre de plus de 150 000 données « open-data » dans différents domaines sur les communes de ce département. De quoi vous instruire !

 

L’accès du site est simple. Cette courte présentation vidéo de l'Observatoire de Haute-Loire en témoigne. Au chargement de obs43.fr, une carte interactive du département offre une vision globale de ce territoire, avec sur la gauche de l’écran, une barre de menus. Au gré des thèmes retenus, en passant la souris sur les communes, quelques informations spécifiques s’affichent. Une liste déroulante permet de situer nos 260 communes rapidement. Un clic sur l’une d’elle ouvre alors son dossier communal suivant le même principe qu’à l’échelle départementale, mais avec des ressources plus ciblées (comptabilité publique depuis 2000, bibliographie communale, cadastre, carte de Cassini, collection de cartes postales anciennes…).

 

Et enfin à l’appel de ces beaux jours, une carte départementale « Randonnée » recense environ 150 circuits d’ une étape en boucle classés par ordre de difficulté. Un clic sur la pastille colorée retenue vous affiche son itinéraire sur fond de carte IGN avec son profil interactif. Imprimez-le et partez à la découverte de nos terroirs sans attendre… »

 

Christian Maillebouis, 43520 Le Mazet-Saint-Voy, Tél : 04 71 65 04 69

 

Copies d'écran

11:32 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (0)

02/12/2014

Les Trophées de la Communication ; la Maison Départementale du Tourisme de Haute-Loire primée

2014-12-02-trophees-communication-HL-prime.jpg

« Depuis 14 ans, les Trophées de la Communication sont ouverts à tous. Service public ou secteur privé, de la petite entreprise au grand groupe, artisanat ou monde associatif, sphère culturelle ou monde industriel, du « site internet corporate » au « site de e-commerce », 32 catégories permettent de récompenser les meilleures actions de communication et les meilleurs communicants du service public et du monde de l'entreprise ». (Extrait du site des Trophées de la communication)

 

Dans la catégorie n°9 (Meilleur site Internet d'organismes locaux ou départementaux) la Maison Départementale du Tourisme de Haute-Loire a été, fin novembre, le cinquième lauréat.

pour son site : http://www.auvergnevacances.com

 

Le concours pour les trophées 2015 se prépare : les bulletins d'inscription pour la 14ème édition des Trophées de la communication seront en ligne dès le 1er janvier 2015.

14:30 Publié dans Tourisme, Web | Lien permanent | Commentaires (0)

31/08/2014

Une école numérique au Cheylard (Ardèche) ?

2014-09-01-web-2-cheylard.jpg

Les sociétés « Adverbe » et « Simplon.co » ont lancé ce printemps un appel à projet pour la création d’écoles numériques à la campagne. Ces deux sociétés sont des organismes de formations informatiques. Plusieurs porteurs de projets ont manifesté leur intérêt pour ces projets d’écoles de codeurs et les 4 projets suivants ont été sélectionnés :

 

La Loupe (Eure-et-Loir), projet porté par Innov´Educ en partenariat avec la CdC des Portes du Perche

La Canourgue (Lozère), projet porté par la Maison de l’emploi de la Lozère

Le Cheylard (Ardèche), projet porté par la communauté de communes de Valeyrieux

Vézénobres (Gard), projet porté par la communauté d’agglomération d’Alès

 

La communauté de communes Val’Eyrieux a annoncé que l’école de codeurs sera hébergée dans les locaux de Pôleyrieux aux alentours du 15 janvier. Elle sera animée par une personne formée par « Simplon.co ». La formation serait gratuite et intensive sur six mois. Le coût de ce projet avoisine les 80 000 €.

Le lycée du Cheylard sera aussi associé à la réflexion sur ce projet.

 

Cette école pourrait être une circonstance favorable de retrouver un emploi pour certains licenciés de l’entreprise GL Bijoux.

 

Objectif de cette école : former des gens capable de développer le code (1) des applications informatiques (2) qui se trouve dans de plus en plus d’appareils de la vie courante ou celui de sites Internet (3). Il y aurait un important besoin de développeurs d’ici 2018.

 

1 - syntaxe d’écriture d’un programme informatique

2 - les fameuses « applis » des téléphones portables par exemple

3 - on parle souvent du « web 2.0 » (deux, point, zéro) qui est caractérisé par une interactivité entre un site Internet et l’internaute qui le consulte. On annonce déjà le début du web 3.0..... à suivre !

 

Plus d’informations à Pôleyrieux. Tél. 09 70 65 01 17.

17:54 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (0)