Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2015

Le mouvement perpétuel existe-t-il ? Musée du Puy-en-Velay (Haute-Loire)

2015-03-24-musee-crozatier-mouv-perpetuel.jpg

La prochaine pause café du musée Crozatier du Puy, le mardi 24 mars 2015 à12 h 45, sera consacrée au mouvement perpétuel et à la collection de mécanique.

 

Présentation :

 

« Depuis le Moyen Age en Occident, la recherche du mouvement perpétuel est restée un objectif inatteignable, source de motivation pour de nombreux scientifiques... et charlatans. En témoignent les innombrables inventions qui ont jalonné l'histoire des sciences et des techniques.

Imaginez ! Un mécanisme pouvant s'auto entretenir sans apport d'énergie mettrait fin à nos problèmes énergétiques ! Mais toutes ces tentatives n'ont abouti qu'à des échecs..... »

 

- Déroulement : au foyer du théâtre (entrée côté Breuil), la durée est de 45 min, de 12 h 45 à 13 h 30, avec une boisson chaude.

- Tarif : 4 euros - 3 euros pour les adhérents à la SAMC

- Renseignements et réservation : 04 71 06 62 44 et edith.lahellec@mairie-le-puy-en-velay.fr

24/02/2015

Conférence « Pourquoi les arbres tiennent-ils debout ? » Tence (Haute-Loire)

2015-03-07-arbres-sebout-pulp.jpg

Cette conférence, par Catherine Lenne, aura lieu le samedi 7 mars 2015, au cinéma de Tence, à 15 heures. Entrée libre et gratuite.

 

« Les arbres sont des êtres vivants érigés. Leur tronc se dresse fièrement vers le ciel, portant les branches feuillées vers la lumière. Leur longévité leur permet de traverser le temps et les saisons, contre vents et bourrasques. Leur croissance continue leur permet de gagner de la hauteur, dans l’opiniâtre verticalité qui les caractérise. Comment font-ils pour rester debout malgré les assauts des tempêtes, malgré la pente dans laquelle nombre d’entre eux grandissent ? Qu’est-ce qui les fait tenir debout et les redresse en cas de coup dur ? »

 

Catherine Lenne est maître de conférences en psychologie végétale à l’université Blaise pascal, Clermont-Ferrand 2 et effectue ses recherches au sein du Laboratoire de Physique et Physiologie Intégratives de l’arbre Fruitier et Forestier.

La Pulp (Petite Université Libre et Populaire) est un mouvement d’éducation populaire dont l’objectif est la transmission de savoirs pour tous elle fait partie du réseau des universités populaires indépendantes et alternatives.

28/01/2015

Conférence de la Pulp « Le big bang au 21ème siècle ». Tence (Haute-Loire)

2015-02-07-conference-big-bang-pulp.jpg

La Petite université libre et populaire de Tence propose une conférence le samedi 7 février 2015, au Cinéma de Tence (8, Rue de Saint-Agrève à Tence) à 15 heures. L’entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.
Elle sera suivie d’une vente-dédicace avec « La Boîte à Soleils », autour d’un verre offert. Sauf incident technique, elle est enregistrée et peut être réécoutée à partir des pages du site de la Pulp.

Le conférencier et  Alain Blanchard, astrophysicien, professeur à l’Université Paul Sabatier de Toulouse.
Bibliographie : L’univers, Flammarion, coll. Domino ; Histoire et géographie de l’univers, Belin/CNRS éditions.


Présentation :

« Au cours du siècle dernier, la cosmologie, devenue scientifique, a connu un progrès considérable qui a conduit à l’introduction de deux nouvelles composantes de l’univers: la matière noire et l’énergie noire. Les résultats récents du satellite Planck sont venus conforter encore plus ces avancées. Pourtant des interrogations fondamentales demeurent. L’annonce des résultats obtenus par BICEP2 a montré que nous sommes peut-être à la veille de formidables progrès dans la compréhension de l’univers des tous premiers instants, à des énergies totalement inaccessibles aux accélérateurs de particules les plus puissants ».

27/01/2015

L’Arche des Métiers se lance dans la mécanique (Le Cheylard, Ardèche)

2015-02-07--engrenages-arche-metiers.jpg

« Pour chaque période de vacances scolaires, L'Arche des Métiers associe expérimentations, manipulations, interactivité avec le jeu et la convivialité, afin de proposer un programme d'activités riche en découvertes. En 2015, de nombreuses et nouvelles animations attendront les plus jeunes comme les plus grands pour une véritable plongée dans le monde scientifique, le tout en s'amusant ! »

 

A partir du samedi 7 février

- les « Récré-Sciences » avec des animations en lien avec l’exposition « Manivelles et roues dentées »,
- atelier « Les engrenages en action » pour fabriquer son propre camion.
- exposition sur les engrenages, « Manivelles et roues dentées », « pour comprendre de façon ludique le fonctionnement de toutes les manivelles de notre quotidien ».
- « L'enquête à la ferme », une animation spécialement conçue pour les 3 / 6 ans.

- et d’autres activités à découvrir dans le programme complet

L’après-midi de lancement sera le samedi 7 février de 14 h à 18 h 30. Horaire et tarifs sur le site de l’Arche des métiers

Contact : Arche des Métiers, Place des Tanneurs, 07160 Le Cheylard, tél. : 04 75 20 24 56

 

Quelques liens pour des compléments sur les engrenages :

Engrenages carrés et spéciaux en bois
Engrenages non circulaires
En plus technique

29/11/2014

Coccinelles asiatiques : une espèce invasive et nuisible qu'il faut éliminer

La coccinelle asiatique (Harmonia axyridis) est une variété de coccinelle originaire de Chine et qui se nourrit de pucerons : depuis les deux dernières décennies du XXe siècle, elle a été importée aux États Unis et en Europe en raison de son "efficacité" pour lutter de manière biologique contre les pucerons dans les jardins ; à ce titre on en trouvait même - et on en trouve encore parfois - en vente dans certaines jardineries.

Seulement voilà, la coccinelle asiatique, extrêment prolifique et vorace, est une espèce invasive nuisible qui tend à éliminer la population de nos coccinelles autochtones, mais aussi d'autres espèces indigènes d'insectes, et qui peut en outre entraîner des nuisances pour les maisons et les hommes.

J'ai moi-même été intrigué par un amoncellement de coccinelles, que je trouvais "différentes" de celles auxquelles j'avais été accoutumé depuis mon enfance, dans une rainure de fenêtres.

coccinnelles asiatiques.JPG

Une petite recherche, des questions posées ça et là à des personnes plus compétentes que je ne l'étais jusqu'alors m'ont renseigné sur la nature des dites coccinelles et sur les dangers qu'elles font courir à notre bonne vieille "bête à Bon Dieu" endémique.

Les vétérinaires que j'ai interrogés et la FRAPNA, elle aussi sollicitée, ont eu la même réponse, sans hésitation et sans appel : il faut les détruire !

Ceux qui souhaiteraient approfondir et voudraient avoir de plus amples informations sur la coccinelle asiatique et la manière certaine de l'identifier, se reporteront avec profit à l'article de Wikipédia ou bien tout simplement à cette mini-vidéo sur You Tube, qui explique en outre comment la détruire.

A noter enfin l'existence d'un observatoire de la coccinelle asiatique

Frère Maximilien-Marie