Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2022

« ruedespuces », St-Martin-de-Valamas, Ardèche

2022-01-15-ruedespuces.jpg

L’édito :

 

A la recherche d'un sujet pour ce premier éditorial de l'année, je demande conseil à une amie: « Cherche un truc positif ! » me répond-elle. Bonne idée. Ce ne doit pas être trop difficile dans l'époque passionnante que nous vivons. Je ne parlerai donc ni de covid, ni d'élection, ni d'école, ni des prix qui augmentent.

 

L'air est frais mais le soleil est là, les jours s'allongent, on se rapproche du printemps, plus que 58 jours. On pourrait aussi boire pour oublier.

 

Mais, peut-être le « truc positif » faut-il le chercher au niveau local. En dehors du fait que nous sommes à Saint-Martin de plus en plus en sécurité (nouvelles règles de circulation ou installation de caméras) bien que la crise sanitaire restreigne les associations dans leurs activités (des assemblées générales sont annulées) celles-ci n'ont pour la plupart, rien perdu de leur dynamisme. La date du prochain festival de musique est déjà fixée, la boutique du comité des fêtes sur la place change de décoration au grès des saisons, l'association « Les bouchons de la vie » s'active, le secours catholique est plein de projets, l'ASS continue ses compétitions. L'organisation pour la vaccination à la salle des fêtes est un succès dont beaucoup de villes ou villages pourraient prendre exemple. De plus, le site internet de la mairie a fait peau neuve et le blog « ruedespuces » continue en télétravail à trouver chaque mois des sujets d'articles.

 

Dans ce numéro : Un article politique, un qui pose la question de l'espoir ou du désespoir, un sur une information étonnante, un article dans la suite de la série sur le tourisme, un comparatif entre les communes de Saint-Martin et du Cheylard et une recherche sur l'origine du plan d'eau et du camping.

 

L'équipe de « ruedespuces » vous souhaite une bonne lecture ainsi qu'une bonne année 2022. Lien vers le blog.

 

François Champelovier.

Écrire un commentaire