Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2020

Orange j’enrage !

2019-12-12-orange-j-enrage.jpg

Le collectif qui s’élargit poursuit son action pour que l’entreprise Orange assure la mission qu’elle a signée.

 

Sur son blog vous trouverez :

- des témoignages écrits, photographiés ou filmés montrant l’état désastreux du réseau téléphonique et l’absence de réparations….

- toute l’actualité diffusée par les médias

- une carte interactive pour signaler les problèmes que vous rencontrez.

 

Dernière publication (12 mars) : Saint Barthélemy le Meil 07190 – État désastreux du réseau de téléphonie (vidéo).

 

La rédaction, d'après une communication du collectif.

24/02/2020

Les maires et les pesticides

2020-03-07-pesticides-et-maires.png

Générations futures, association organisatrice de la « Semaine pour les alternatives aux pesticides » qui aura lieu du 20 au 30 mars souhaite interpeller les candidats aux élections municipales :

 

« Vous aimeriez savoir si votre commune est engagée concernant la question des pesticides ? Vous pouvez désormais le demander directement à votre élu.e grâce au formulaire des « 10 engagements du maire » que vous retrouverez un peu plus bas dans cet article » (les maires des Estables et de Borée, par exemple, sont présents dans la liste des 35094 maires).

 

Un guide du maire zéro pesticide est aussi téléchargeable sur le site web de Générations futures.

 

D’après un communiqué de Générations futures

La rédaction

07/02/2020

Les « Aménagements Fonciers Agricoles et Forestiers » en Haute-Loire

2020-01-24-agriculture-forets-h-loire.jpg

Le Département de la Haute-Loire a mis en ligne, le mois dernier, un dossier sur son programme d’aménagement foncier agricole et forestier.

 

Extraits du site : « Il a principalement pour but, par la constitution d’exploitations rurales d’un seul tenant ou à grandes parcelles bien groupées, d’améliorer l’exploitation agricole des biens qui y sont soumis. Il doit également avoir pour objet l’aménagement rural du périmètre dans lequel il est mis en œuvre et peut permettre, dans ce périmètre, une utilisation des parcelles à vocation naturelle, agricole ou forestière en vue de la préservation de l’environnement. »

« En Haute-Loire, département de 500 447 ha, la forêt occupe une surface de 186 299 ha ce qui fait un taux de boisement de plus de 36 %, nettement supérieur aux moyennes nationale et régionale qui atteint 27%. »

 

Toutes les informations sur le site web du Département.

06/02/2020

Orange enrage aussi à Arcens et à Beauvène, Ardèche

2020-02-07-pannes-orange-arcens-beauvene.jpg

De plus en plus de réunions s'organisent autour des pannes de téléphone et d'Internet et devant le refus d'Orange d'entretenir son réseau de communication et d'effectuer des réparations de son infrastructure.

- La prochaine a lieu le vendredi 7 février à Arcens, salle du Club des bons vivants, à côté de la mairie à 18 h 30. Le collectif Orange j'enrage y est invité : « Vous avez des problèmes de téléphone et d'internet ? Venez en parler, témoigner (collecte) et définir une action ! » Un article de l'Hebdo sur une réparation (soi-disant) à Arcens est à l’origine de la réunion.

https://orangejenrage.fr/arcens-07310-2/

- Une autre réunion est aura lieu le jeudi 13 février, salle de l'ancienne mairie (sous la crèche) à Beauvène, à 18 h. « Si, comme nous, vous êtes victimes de pannes internet et téléphone à répétition, pannes dont les durées ne cessent de s’allonger, venez témoigner de vos difficultés et unissons nos forces pour exiger de la part du gestionnaire du réseau, Orange, un réel accès à internet et au téléphone. »

 

D'autres informations sur le blog de Orange j'enrage dont les deux suivantes :

- Le député de l'Ardèche, Hervé Saulignac, déclare publiquement son soutien au collectif Orange j’enrage ! et aux autres initiatives citoyennes, car toutes les tentatives des élus pour contraindre Orange à remettre en état le réseau de téléphonie fixe se sont révélées infructueuses. Lire un extrait de son discours de vœux.

 - Et toujours une carte interactive et évolutive pour visualiser et référencer les problèmes liés au téléphone et aux connexions Internet.

 

Un collectif d’habitants.

Bruits et odeurs de nos campagnes protégés !

2020-01-31-loi-bruits-et-odeurs.jpg

Une loi protège désormais les bruits et odeurs de nos campagnes. La presse a largement fait écho de cette loi et le web aussi. Elle a été votée le 30 janvier 2020. Le texte complet et définitif n’est pas encore déposé (à la date de rédaction de ce texte) sur le site web de l’Assemblée nationale, mais vous pouvez consulter la proposition de loi « visant à définir et protéger le patrimoine sensoriel des campagnes françaises ». La proposition de loi.

 

Extrait de l’avant-propos : « Sujet léger en apparence, voire amusant pour certains, la question de l’acceptation des manifestations sensorielles du mode de vie rural est une source de préoccupation dans nos villages ruraux.

Chant du coq, tintement des cloches, braiement de l’âne, odeur du fumier ou du crottin, coassements des grenouilles : autant de bruits et d’effluves qui font partie intégrante de la vie rurale. Ils donnent pourtant lieu à de nombreux conflits de voisinage, dont certains ont été médiatisés comme les cloches de Bondons, le coq de l’île d’Oléron ou, tout récemment, les vaches de Lacapelle-Viescamp et le cheval de trait de Boisseron. Les actions en justice sont souvent intentées par des vacanciers ou des « néoruraux », qui ne supportent pas ce genre de nuisances.

La multiplication de ces conflits inquiète les maires ruraux, qui se trouvent pris à partie, à tel point que de nombreuses communes ont apposé un panneau à l’entrée de leur village conseillant aux visiteurs n’appréciant pas les odeurs et les bruits de la campagne de passer leur chemin. Ces tensions sont révélatrices des changements à l’œuvre dans notre société, en particulier l’extension des zones périurbaines dans les campagnes. »

 

Pour plus d’informations.

 

La rédaction.