Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2020

Bulletin des Archives de l’Ardèche

2020-01-03-bulletin-archives-ardeche.jpg

Le dernier numéro (23 de janvier 2020) des Échos du silo est consacré aux collections photographiques et en particulier à l'exposition du photographe Raymond Escomel que les Archives départementales accueilleront en mars prochain.

 

Sommaire en bref :

- Un artiste un peu flou : du 16 mars au 28 août 2020, les Archives départementales de l’Ardèche accueillent une exposition du photographe Raymond Escomel, intitulée Un voyage en Italie, présentée en 2018 aux Rencontres photographiques d’Arles.

- Éric Penot, photographe aux Archives depuis plus de 30 ans… ; clair, net et précis

- Documents inédits : les (deux) anciennes halles d’Aubenas

Et tout sur les photographies dans les archives publiques et leur accès

 

Le consulter et lire les autres numéros sur le site des Archives

 

Archives départementales de l'Ardèche, place André-Malraux, 07000 PRIVAS. Tél : 04.75.66.98.00.

https://archives.ardeche.fr/

 

Fermeture annuelle des Archives départementales jusqu’au 17 janvier 2020 inclus.

05/12/2019

Retrouvez l’école de vos ancêtres

2019-12-05-archives-nationales.jpg

Un nouveau projet d’indexation collaborative aux Archives nationales :

 

Le projet porte sur l’enquête relative à la situation de l’enseignement primaire de 1884, que devait renseigner chaque instituteur, et dont un exemplaire était transmis à l’administration centrale. Une indexation par commune, couplée d’une géolocalisation, est proposée.

En application de la circulaire du 30 mai 1884, les inspecteurs primaires ont classé les communes par ordre alphabétique dans chaque canton, eux-mêmes regroupés par arrondissement, et enfin par département. Le ministère destinataire d'un jeu de questionnaires les a ensuite fait relier en registres.

 

On peut découvrir de nombreux renseignements sur le nombre d’élèves, la description de l’école et son plan et d’autres renseignements… et même le montant du loyer si le bâtiment est loué !

 

Lien vers le projet sur le site web des archives nationales.

05/11/2019

Veillée sur les moulins de la Gazeille, Lantriac, Haute-Loire

2019-11-15-veillee-moulins-lantriac.png

Alain Groisier et Lucas Fialon présente leur diaporama sur les « Moulins à eau de la vallée de la Gazeille » à la bibliothèque de Lantriac le vendredi 15 novembre 2019 à 20 h : l’histoire

des moulins, les archives, les mécanismes, leurs dessins et aquarelles, autour des 55 moulins de cette vallée.


Présentation : La grandeur de cette rivière est marquée par cette vallée profonde longue de 27 kilomètres et ses nombreux affluents. Son cours sinueux est jalonné par des dizaines et des dizaines d'anciens moulins à eau. Ces moulins ont utilisé l'eau de cette rivière depuis sa source aux Estables jusqu'à sa confluence avec la Loire à Chadron. Cette force hydraulique maîtrisée et inépuisable a fait inlassablement tourner les rouets des moulins à farine, des moulins à carder la laine, des moulins scies etc...

Ces moulins ont été construits, pour les plus anciens il y a plusieurs siècles et pour les plus récents il y a ISOans environ, sur les communes des Estables, Freycenet La Tour, Freycenet la Cuche, Le Monastier sur Gazeille, Présailles et de Chadron.

Alain Groisier géomètre retraité, passionné d'archéologie meunière et son petit-fils Lucas Fialon lycéen, vous feront découvrir dans leur diaporama très fourni : la position géographique de tous les moulins qu'ils ont recensés, leurs fonctionnements, les biefs, les écluses, les mécanismes ingénieux, les meules, leurs dessins et leurs aquarelles.

Dans leur carnet de terrain, là où ils ont toutes leurs notes, nous découvrirons : les noms des anciens propriétaires des moulins, les noms des meuniers, l'activité du moulin, le nombre de roues motrices dans chaque moulin, et toute l'histoire de cette industrie.

Généralement ces veillées sensibilisent tous publics, y compris les personnes qui viennent découvrir la région. Les révolutions industrielles du XIXème siècle influencent les techniques de moutures et font apparaître les minoteries dans les villes. Les petits moulins à eau qui faisaient battre le cœur de nos majestueuses vallées verdoyantes disparaîtront un à un.


Plus d’informations et contact : site web d’ Alain Groisier « le gouyard et la plume », en cours d’ évolution, sur les thèmes de l’ archéologie meunière 43 et 07 et l’ architecture des bâtiments de ferme du plateau Meygal-Mézenc-Gerbier.

31/10/2019

Rencontre du patrimoine, Viviers, Ardèche

2019-11-08-rencontre-patrimoine-viege-noire.jpg

Notre prochaine rencontre du patrimoine du CICP aura lieu le vendredi 8 novembre 2019 à 18 h 15 salle de l’Orangerie, Hôtel de Ville de Viviers avec :

« Vierges noires et vierges remarquables du Vivarais – une approche originale » par frère Maximilien-Marie. Entrée gratuite, libre participation aux frais.
Y a-t-il une « énigme » ou un « mystère » pour ce qui concerne les « Vierges Noires » ?
Ces statues de la Vierge Marie, qui sont très souvent l'objet de dévotions particulières ou l'objet central de pèlerinages alimentent toute une littérature et bien des... fantasmes !

Nathalie Lyotard
Centre International Construction et Patrimoine - Hôtel de Ville  - 2, avenue Pierre Mendès-France - 07 220 Viviers. 04 75 52 62 45 / 07 83 06 34 21 -  contact@cicp-viviers.com  -  www.cicp-viviers.com.

03/10/2019

Une affaire à suivre, Le Cheylard, Ardèche.

2019-10-03-chemins-cheylard-developpement.png

Le collectif « Nos chemins ne sont pas à vendre » nous à fait part « des nouvelles et d'une affaire à suivre… ».

Extrait du blog ;

« Dans le projet d’aménagement de la propriété (traversée par les chemins de La Gardette et de la Blache), au titre de l’intérêt général, une dotation Perrier via Développons les Boutières pourrait être consacrée à restaurer et aménager les chemins qui sont et resteront ruraux (ouverts à tous). Peut-on espérer une fin plus heureuse pour nos chemins ? ».

Plus d'informations sur le blog du collectif.

 

Note de la rédaction

Le 4 mars 2019, le préfet à pris un « arrêté préfectoral portant autorisation d'appel à la générosité publique pour le fond de dotation Développons nos Boutières ». Consulter l'arrêté sur le recueil des actes administratif spécial N°07-2019-022 publié le 7 mars 2019 (page 111 du document).

Le fonds de dotation Développons nos Boutières existe depuis  le 10-11-2017. Lien vers le site web societe.com.