Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2019

Communiqués de La Messicole, Montpezat, Ardèche

2019-11-23-communiqe-messicole.jpg

1 - Samedi 30 novembre à 20 h 30, nous vous invitons à découvrir le dernier film projeté dans le cadre du Mois du film documentaire « Down at Claiborne » de Moira Tierney, qui sera là pour discuter avec vous après la projection.

 

Un des qualités les plus frappantes de la topographie de la Nouvelle Orléans consiste en un pont routier qui traverse la ville, faisant une cicatrice au milieu du quartier historique du 7th Ward. Construite en 1968, cette autoroute a détruit l'un des quartiers les plus vivants de la communauté noire. Les piliers de l’autoroute servent de lieu d’expression et de réappropriation à la communauté qui y peint des fresques représentant des moments clés de leur histoire.  Ces actions collectives se mêlent aux célébrations masquées des Indiens du Mardi Gras. Ces deux éléments de la culture locale insistent sur l'importance de l'histoire et les mouvements de résistances qui persistent jusqu’à nos jours. Elles font référence également aux traditions de marronnage qui unissaient les Amérindiens et les Africains en fuites de l’esclavage. Ils témoignent du "métier a métisser" défini par le poète Haïtien René Depestre. Le film commence par un zoom en avant sur le Mississippi, continue sur le quartier du Tremé puis se glisse en dessous du pont routier vers le long couloir de Claiborne Avenue avant d'arriver aux rencontres rituelles des tribus Comanche Hunter et Hard Head Hunter des Indiens du Mardi Gras, le jour même du Mardi Gras.

 

Plus d’informations

http://moiratierney.net/down-claiborne.htm

https://www.irishtimes.com/culture/film/how-culture-can-p...

https://player.fm/series/rte-arena/moira-tierney-down-cla...

Merci de réserver votre place pour le diner et / la projection au 09 54 29 69 42 en indiquant bien le nombre de personnes.

 

2 - La Messicole ferme provisoirement à partir du 31 novembre. Date probable de réouverture: le 18 avril 2020

En effet, après 3 années d’intenses activités, l’association et les personnes qui la font vivre ont besoin d’une pause. Celle-ci sera utilisée pour prendre du recul et organiser collectivement la suite de cette aventure.

Au cours des ces 4 mois de pause, nous nous retrouverons régulièrement pour discuter du fonctionnement futur de l’association. Donc, si vous êtes sensibles au développement culturel de notre commune et à son rayonnement dans le bassin ardéchois. Si vous appréciez les actions et l’offre de La Messicole et que vous souhaitiez  participer à la programmation et être acteur.ice de lien social, alors soyez les bienvenus. Et sans attendre, écrivez-nous pour nous le dire. Vos encouragements nous sont précieux; tout comme vos talents et votre énergie, même ponctuelle.

 

3 - Enfin, comme nous n’allons tout de même pas hiberner totalement, vous trouverez 2 offres de stage pour le mois de décembre et le mois de janvier.

En décembre, Nicole Petitpierre propose un nouveau stage de méthode Bates. Et en janvier, C’est auprès de Steve que vous pourrez vous initier au tour à bois traditionnel. Plus d’informations.

 

Plus d’infos sur le site www.messicole.fr.

20/11/2019

Le mois du doc à Montpezat, Ardèche

2019-11-18-documentaires-meditheque-montpezat2.jpg

La médiathèque municipale recevait hier [15 novembre] Simon Coss, réalisateur d’origine anglaise. Venu spécialement de Bretagne où il est installé depuis une vingtaine d’années, il a présenté son film « Wait & sea, dans les eaux troubles du brexit » qu'il a réalisé cette année avec Antoine Tracou.

 

Une première séance était dédiée aux enfants de l’école. Un moment toujours très apprécié des réalisateurs chaque année, car les enfants, bien préparés au sujet par leur maîtresse, sont très curieux et attentifs. Ils ont posé des tas de questions toujours pertinentes, avec leur regard neuf sur l’univers de la pêche et sur l’Europe. Gageons que la jeune génération saura faire évoluer l’Europe vers plus de transparence ! Des questions sur le métier de réalisateur ont fusé également, certains même ont déclaré vouloir devenir documentaristes.

 

Après un tea-time fait de thé anglais et de shortbreads concoctés par Jacqueline, de l’équipe de la médiathèque, la séance suivante a rassemblé une cinquantaine de personnes qui ont beaucoup aimé le film et ont longuement échangé avec le réalisateur. Ce dernier fut longtemps journaliste travaillant en contact avec les institutions européennes, à Bruxelles. Il fut donc beaucoup question de l’Europe, du brexit et de l’inquiétude face aux conséquences, et, faisant écho au film projeté vendredi dernier « Des lois et des hommes », de la nécessité pour les citoyens de s’informer et s’investir davantage pour plus de démocratie.

 

2019-11-18-documentaires-meditheque-montpezat1.jpg

Le prochain rendez-vous, « Addicted to sheep » (accro aux moutons) sera projeté vendredi 22 novembre à 17 h. Il nous fera partager le quotidien d’une famille de fermier au nord de l’Angleterre, passionnée par l’élevage et la « fabrication » du plus beau bélier de race swaledale. Un entretien par visioconférence avec la réalisatrice Magali Pettier, suivra la projection. Un film en résonnance avec la vie de nos éleveurs ardéchois...
Le mois du doc. à la médiathèque de Montpezat.

 

Christine Roure

Médiathèque de Montpezat-sous-Bauzon ; Mail : bm-montp@inforoutes-ardeche.fr ; Page Facebook : https://www.facebook.com/mediathequemontpezat07.

14/11/2019

Le mois du doc à Saint-Martin-de-Valamas, Ardèche

2019-11-01-mois-du-doc-st-martin2.jpg

L'Assoc'active participe au mois du film documentaire en projetant un deuxième film :

 

Le samedi 23 novembre à 15 h : Le Temps des forêts, un film réalisé par François Xavier Drouet, salle du pont (entrée 5 euros) avec la participation de militants du SNUPFEN-SOLIDAIRES ONF(syndicat national unifié des personnels des forêts et de l'espace naturel)

 

« Symbole aux yeux des urbains d'une nature authentique, la forêt française vit une phase d'industrialisation sans précédent. Mécanisation lourde, monocultures, engrais et pesticides, la gestion forestière suit a vitesse accélérée le modèle agricole intensif. Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, Le Temps des forêts propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives. Forêt vivante ou désert boisé, les choix d'aujourd'hui dessineront le paysage de demain. »

 

Association Assoc’active.

13/11/2019

Documentaire, Montpezat, Ardèche

2019-11-16-documentaire-messicole.jpg

Samedi 16 novembre, dans le cadre du Mois du film documentaire, nous vous proposons la projection du film d’Olivier Comte « Le jardin en mouvement, Gilles Clément ».

Marqué par l’écologie, il a remis en question l’art des jardins de la fin du vingtième siècle en développant notamment les notions de jardin planétaire et du tiers paysage. Depuis son jardin secret, la « Vallée », perdue au milieu des bois, nous découvrons quelques unes des principales réalisations qui ont jalonné sa création. Le film retrace le parcours atypique de Gilles Clément, jardinier et architecte paysagiste, écrivain. Pour lui, le jardin ne se résume pas à un carré de belles fleurs, il est un lieu où s’exercent les utopies politiques, où se pratique la pensée scientifique. (site web de Gilles Clément).
En présence de Gilles Clément et de Marie-Françoise Perret du Parc des monts d'Ardèche.

Diner à partir de 19 h, projection à 20 h 30. Attention, à ce jour (annonce arrivée le 13 novembre NDR), il ne reste que 10 places pour la projection et 4 places pour le repas. Il est donc indispensable de réserver et de nous laisser vous rappeler pour confirmer.

A noter que, en raison du désistement du réalisateur, la projection du 23 novembre est annulée. Nous nous retrouverons donc le 30 pour le dernier film du mois du doc.

Belle semaine à vous !

La Messicole, domaine de Ravagnac, 07560 Montpezat-sous-Bauzon. Tél. : 09 54 29 69 42. Mail : contact@messicole.fr. Site Internet : http://www.messicole.fr/.

07/11/2019

Mois du doc à Montpezat, Ardèche

2019-11-17-documentaires-montpezat.jpg

Angleterre, Écosse, Irlande à travers films et rencontres

La médiathèque de Montpezat propose un beau programme pour sa 12ème édition du mois du  film documentaire. Nourrir notre curiosité, satisfaire notre appétit de rencontres, notre besoin de partage et de convivialité, telle est l'ambition. Un mois pour se laisser porter ensemble par des films parfois étonnants et déconcertants qui font de chaque séance un moment unique. L'occasion de voir le monde et de l'appréhender différemment. Une rencontre de points de vue qui invite à réfléchir et imaginer ; à réagir, se remettre en question...
Cette année, le focus sera porté sur "Le Royaume-Uni  (Angleterre, Écosse, Irlande du nord, Pays de Galles) et la république d'Irlande". Toutes les séances sont en entrée libre. Une exposition photographique sur ces pays est visible à la médiathèque aux heures d'ouverture au public.

La première projection aura lieu vendredi 8 novembre à 17 h avec le film de Loïc Jourdain réalisé en 2015 : « Des lois et des hommes ».

« Sur l'île irlandaise d'Inishboffin on est pêcheurs de père en fils. Alors, quand une nouvelle réglementation de l'Union Européenne prive John O'Brien de son mode de vie ancestral, il prend la tête d'une croisade pour faire valoir le simple droit des autochtones à vivre de leurs ressources traditionnelles. Fédérant ONG, pêcheurs de toute l'Europe, insulaires et simples citoyens, John va braver pendant 8 ans les lobbies industriels et prouver, des côtes du Donegal aux couloirs de Bruxelles qu'une autre Europe est possible. »

Mardi 12 novembre, ce sera la projection du film « Ilots de résistance » de 2016, en présence des réalisateurs Elvire Marcland et Félix Blaquière.

« Îlots de résistance" nous plonge au cœur du mouvement de réappropriation des terres en Écosse. Depuis une vingtaine d’années, les communautés des Highlands et des îles sont engagées dans une lutte acharnée contre une poignée de richissimes propriétaires fonciers qui règnent encore en rois et maîtres sur plus de 50 % du territoire de l’Écosse. Au sortir du référendum sur l’indépendance, nous revivons la lutte épique des résidents de l’île d’Eigg pour racheter leur île et nous participons à celle des gens de l’île de Great-Bernera qui sont en voie de réussir l’exploit. »

Christine Roure, Médiathèque de Montpezat.