Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2017

La restauration écologique de rivière en question

2017-01-28-continuite-biodiversite-rivieres.jpg

Le 8 septembre 2017, l'Observatoire de la continuité écologique et des usages de l'eau (OCE) publiait un article sur son site Internet avec, en titre, la question : La restauration écologique de rivière sacrifie-t-elle le facteur humain en zone rurale ?

Introduction tirée du site : « Une équipe de chercheurs a étudié 110 projets de restauration de rivière menés entre 1980 et 2015 en France, dont le coût médian approche les 200.000 euros. Leur but était d'en faire une typologie selon les motivations, mais aussi de mener une comparaison des actions menées en zone urbaine et en zone rurale. On peut observer dans leurs résultats que le facteur humain dans la motivation (améliorer la qualité de vie des habitants) est totalement absent des projets ruraux, alors qu'il est présent dans le tiers des  projets urbains. Tout pour les poissons et les sédiments, rien pour les riverains? C'est l'impression qu'ont beaucoup d'habitants des zones rurales pour la question de la réhabilitation physique des cours d'eau, notamment dans le cadre de la continuité écologique qui accapare une bonne part des fonds publics en hydromorphologie depuis 5 ans. Autres observations notables : les projets français sont centrés sur l'habitat aquatique par rapport à la zone riveraine qui intéresse davantage les gestionnaires en Europe ou dans le monde ; la restauration des peuplements de poissons domine les autres motivations, même ceux de la directive cadre européenne sur l'eau. »

Lire la suite sur le site Internet de l'OCE.

« Mézenc bouche ... mise en scène ! » à Saint-Clément, Ardèche

2017-09-17-mezenc-bouche-ecole-vent.jpg

« Mézenc bouche ... mise en scène ! » sera à L’École du Vent le dimanche 17 septembre 2017.

À partir de 14 h : Portes ouvertes et visites libres du musée de l’École du vent à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine ...

De 17 h à 19 h :

  • Concert avec le groupe « Lo Radzouka » trio de musiciens sans-frontières. Au gré d'un jazz manouche de dessin animé, d'un boogie aux effluves de western, d'une chanson aux senteurs de bord de mer de la Havane, d'une bourrée auvergnate psychédélique ou d'une musique des Balkans aux accents klezmers qui fleure le tango argentin, laissez vous embarquer dans leur univers musical fait de métissage, de générosité et de voyage.
  • Présentation par les producteurs de « La Ferme d’Orcelas » éleveurs principalement de chèvres laitières du Massif Central à Saint-Clément dont la production est entièrement transformée en picodon et autres fromages, en agriculture biologique, et qui proposent également oeufs frais, confiture de châtaigne et jus de pomme... Vous pourrez déguster, acheter les produits et poser toutes vos questions sur leur fabrication ...

A l’issue de cette manifestation, un verre vous sera offert.

Informations et renseignements : Réseau des musées et sites culturels remarquables du massif du Mézenc, aux sources de la Loire. Tél.: 04.75.30.41.01 ou 06.31.64.71.37. Site Internet : http://www.visites-mezenc-sources-loire.com.

10:15 Publié dans Animations | Lien permanent | Commentaires (0)

09/09/2017

Soirée récit de voyage en Israël et Palestine, Dornas, Ardèche

Le 22 septembre 2017 l’association « Il était 2 fois » vous présentera un récit de voyage en Israël et Palestine où la conteuse, Camille Lakser, est allée en mars 2017 ; les contes sont bilingues destinés aux enfants du primaire et maternelles ainsi qu’aux adultes en Universités.
Des membres de l’association ont commencé leurs voyages en 2012 et y retournent chaque année pendant 15 jours.
Après quelques photos et commentaires sur cette expérience la soirée se poursuivra avec des contes. Libre participation.

Au gîte de Roger Badet, à Dornas à 20 h 30. 

Contact : site Internet de l'association « Il était 2 fois » : http://www.iletait2fois.com/

Randonnée pédestre : Tous les chemins mènent au Puy, Haute-Loire

2017-09-23-tous-les-chemins-le-puy.jpg

Dans le cadre des 30 ans des Itinéraires Culturels Européens, une grande journée de randonnées aura lieu le 23 septembre 2017, avec pour point de convergence une arrivée place du Breuil.

- Randonnées pédestres sur des itinéraires empruntant les chemins : GR 65, GR 70, GR 300, GR 765, G3 et GR 430,
- Randonnées équestres : Un parcours de 52 km sur deux jours au départ de Saugues et deux parcours sur la journée aux départs de Saint-Martin-de-Fugères (26 km) & du Bouchet-Saint-Nicolas,
- Randonnées cyclo-touristiques : Une boucle de 135 km au départ du Puy-en-Velay.


Une arrivée commune place du Breuil au Puy-en-Velay est prévue autour d’un apéritif dînatoire et d'un spectacle équestre et musical.

Contact : Office de Tourisme de l'agglomération du Puy-en-Velay Le Puy-en-Velay. Mèl : info@ot-lepuyenvelay.fr. Tél. : 04 71 09 38 41. Site Internet : http://ot-lepuyenvelay.fr.
Page Facebook de l’événement.

Pierre sèche : parution et animations à Chilhac, Haute-Loire

2017-09-22-23-parution-expo-pierres-seches.jpg

Les éditions Eyrolles viennent de publier le livre « Pierre sèche Théorie et pratique d'un système traditionnel de construction », sous la direction de Louis Cagin, avec les contributions originales de : Ada Acovitsioti-Hameau, Marine Bagnéris, Romana Harfouche, Olivier Hérault, Michel Jean, Denis Lacaille, Jean Lafitte, Danièle Larcena.
224 pages, 45 euros. En librairie depuis le 24 août. Découvrir la table des matières et des extraits.

Une expédition minérale et artistique pour tout public,« Voyage au centre de la pierre », se déroulera au cœur du village de Chilhac (Haute-Loire) pendant deux jours, les 22 et 23 septembre 2017, pour vous faire découvrir et fêter la pierre dans tous ses éclats. Expositions, conférences, rencontres, ateliers, lectures, concerts, etc.....
Programme complet.

En savoir plus sur la pierre : Revue d’information transdisciplinaire qui interroge notre relation avec la pierre publiée par l’association « Laviers & Muraillers de Bourgogne ».

11:01 Publié dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0)